Retour
Menu
Renforcer l'accompagnement des entreprises
Bonus TPE

Renforcer l'accompagnement des entreprises

Renforcer l'accompagnement des entreprises


La direction des Opérations a consolidé son offre de service autour de ses missions d’accompagnement et de conseil. Avec une croissance de 30 % de ses activités et malgré le contexte de la réforme, les équipes opérationnelles ont œuvré de façon remarquable sur le terrain au service des clients pour répondre aux besoins des entreprises et des salariés et développer l’activité de la branche BETIC. Les services, le versement volontaire et l’aide au recrutement étaient cette année au cœur des enjeux.


  Bonus TPE
Bonus TPE

Une dotation exceptionnelle pour former des salariés

La direction des Opérations a reçu une dotation exceptionnelle du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) de plus de 8 M€ pour former les salariés des TPE au titre du plan mutualisé, au bénéfice des entreprises de moins de 11 salariés. Une campagne d’appels téléphoniques a été organisée en juin et un plan de communication lancé en septembre auprès de 48 000 entreprises pour les accompagner dans leurs besoins de formations.

Accompagnement formation des TPE en 2017

Accompagnement formation des TPE en 2018



  Versement
Versement volontaire

Le succès de l'offre Premium

Toute l’année 2018, les conseillers formation du Fafiec se sont mobilisés pour promouvoir l’offre de services Premium auprès des entreprises de la branche. Cette offre, qui répond aux besoins spécifique de chaque entreprise, a connu un développement exceptionnel. Pour la première année de déploiement, le nombre de versements volontaires a ainsi été multiplié par trois entre 2017 et 2018 pour un total de 2 millions d’euros.

+ 10 points
Satisfaction clients
- 11 jours
Délais d'instruction
des dossiers
+ 19%
Réponses téléphoniques
+ 90%
Décroché téléphonique


  Papier
Ressources humaines

L'appui au recrutement

En réponse à la volonté de développement de l’attractivité des métiers de la branche et dans la continuité des prestations RH, les équipes de la direction opérationnelle ont apporté un soutien important aux entreprises dans leurs besoins en recrutement. Les conseillers formation ont doublé leurs rendez-vous entre 2017 et 2018, passant de 3 200 à 7 500 rendez-vous.

Des actions ciblées en région

Grâce à un co-financement de la Direccte Occitanie, le Fafiec a pu accompagner des startups et PME du numérique dans le développement des compétences de leurs salariés sur des technologies et usages indispensables pour répondre aux enjeux de l’industrie du futur. 62 % des engagements ont été alloués à des entreprises éloignées des métropoles de Toulouse et Montpellier, situées dans des zones d’activités économiques plus faibles. En tout, 1 903 heures de formation ont été suivies par 59 salariés de 18 entreprises.

* Action de développement de l’emploi et des compétences

Grâce à un conventionnement et un co-financement de la Région AuRA et au soutien de la Direccte et du cluster Digital league, 51 TPE-PME ont suivi un collectif RH sur le thème « Attirer et fidéliser les compétences en tension » et 21, un cycle de 4 séminaires autour de l’innovation RH. Des programmes qui ont permis aux entreprises participantes de s’interroger et de faire évoluer leurs pratiques en phase avec les enjeux de leur organisation grâce aux échanges et dynamiques collectives impulsées.
Pour la 5è année consécutive Invest in digital people poursuit son travail de formation et d’insertion par le numérique en Hauts-de-France. À ce jour, IDP a permis de recruter 200 personnes dans la région pour un engagement financier total du Fafiec de 2 M€.
Dans le Sud, le recrutement de candidats à une POEC* numérique déployée sur le bassin d’Avignon, préparant au métier de développeur codeur PHP, s’est faite pour la 1 ère fois grâce à la MRS, Méthode de recrutement par simulation de Pôle emploi.

* Préparation opérationnelle à l’emploi collective

À Tours, une POEC* expérimentale a été ouverte à 11 migrants en situation régulière et inscrits au Pôle emploi. Déjà formés au numérique dans leur pays d’origine, ils ont pu suivre un programme spécial incluant notamment un atelier linguistique pour faciliter leur autonomie et l’accès à l’emploi. Une action de formation réussie, renouvellée en 2019.

* Préparation opérationnelle à l’emploi collective

En Île-de-France, plusieurs formations au métier de technicien helpdesk en POEC* de 800h ont bénéficié à des profils infra Bac dans le cadre de l’appel à projet 10KNUM. 60 demandeurs d’emploi parisiens dont une majorité de publics prioritaires (bénéficiaires du RSA, salariés en insertion, habitants des quartiers prioritaires, moins de 26 ans, 45 ans et plus, publics en situation de handicap) ont été formés à d’autres métiers en tension : data scientist, consultant en qualification logicielle (certification ISTQB) ou concepteur développeur PHP.

* Préparation opérationnelle à l’emploi collective

La filière « Logiciels et services numériques » représente 34 000 emplois, 28 000 salariés et 2 363 entreprises dans la région. En juin, un *contrat d’objectif territorial « Logiciels et services numériques » a été signé à Metz pour 3 ans avec la Région Grand-Est, l’État, Pôle emploi, les académies scolaires, l’Onisep, Syntec numérique et la CPREFP. Ce COT prévoit un plan de 10 actions visant à analyser et anticiper l’évolution des métiers, des emplois et des compétences dans ce secteur d’activités ; conseiller et informer sur ses métiers ; former et insérer les jeunes, salariés et demandeurs d’emploi.
La filière numérique produit dans la région 15% de nouvelles entreprises chaque année mais subit en même temps la disparition de 15% de ses acteurs. L’ADEC signé a pour but de déployer des actions centrées sur le champ du numérique qui appuient la montée en compétences des acteurs et permettent de structurer le développement des entreprises tout en sécurisant le parcours professionnel des collaborateurs. Ces actions coordonnées dans le cadre de cet ADEC par les représentants des professionnels du numérique et organismes relais néo-aquitains ont profité à 146 stagiaires.

* Action de développement de l’emploi et des compétences