logo.fafiec

logo-fafiec-phone

  • Imprimer
  • E-mail

Depuis le 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il facilite l'anticipation, l'organisation et la planification des actions de formation mises en place par l'employeur et permet aux collaborateurs d'être impliqués dans la gestion de leur carrière et de leurs compétences.

Il regroupe les actions de formation, de bilan de compétences et de validation des acquis de l’expérience (VAE) mises en place à l’initiative de l’entreprise. Différents types d’actions de formation peuvent être inclues dans le plan, dès lors qu’elles constituent un « parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel ».

Quel que soit le dispositif de formation mobilisé, l'entreprise peut bénéficier de l'appui financier de son OPCO, suivant les modalités de financement applicables.

Deux types d'actions à distinguer

Les actions obligatoires ou nécessaires

Elles conditionnent l’exercice d’une activité ou d’une fonction, en application d’une convention internationale, de dispositions légales ou réglementaires. 

  • Obligatoirement organisées sur le temps de travail, avec maintien de la rémunération.

Les autres actions de formation

Organisées :

  • Soit sur le temps de travail, avec maintien de la rémunération.
  • Soit en tout ou partie en dehors du temps de travail, sous certaines conditions (maximum 30 heures par an et par salarié, sauf accord d’entreprise ou de branche fixant une autre limite).

S’agissant des modalités pédagogiques, le plan peut intégrer des formations en présentiel, des formations réalisées en tout ou partie à distance ou en situation de travail (FEST).

Vérifier la cohérence entre les besoins et les moyens mobilisés

L'employeur doit avoir une vision claire des projets de son entreprise, des compétences détenues et des besoins de formation de ses collaborateurs. 

Planifier et organiser la formation

Choisir les dates de départs en formation, c'est définir le calendrier le plus propice à la mise en œuvre des formations en tenant compte des différentes contraintes de l'entreprise : périodes d'activité, impératifs liés à la charge de travail, délai dans lequel les compétences acquises seront nécessaires...
 
Il s'agit également de décider des modalités d'organisation des formations : externe ou interne, pendant ou hors temps de travail... La réussite du projet repose avant tout sur l'échange et l'implication des personnes concernées (RH, managers et collaborateurs). 

Etablir un budget et piloter la formation

Quelques passages obligés pour maîtriser les dépenses de formation sont à respecter : étudier les offres de formation précises et chiffrées, faire jouer la concurrence, négocier les coûts avec les prestataires de formation, rechercher les financements appropriés avec l'aide de son conseiller.  

Financements associés

Coûts de l’action, rémunération des salariés et cotisations sociales, frais annexe (transport, hébergement, restauration) :

  • entreprises de moins de 50 salariés : prise en charge des actions de développement des compétences par l'OPCO sur les fonds mutualisés de la contribution légale ;
  • entreprises de 50 salariés et plus : possibilité de financements par l’OPCO dans le cadre du versement volontaire et de l'offre Premium. Découvrez tous les avantages de cette offre ou rapprochez-vous de votre conseiller formation pour en savoir plus.

Consulter les critères de prise en charge

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies susceptibles d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.